Ossature bois, Bardage, étanchéité à l'air

La Société CEM a choisi de s’investir dans le système constructif de l’ossature bois pour toutes les raisons évoquées précédemment, ainsi que pour les caractéristiques que présente le bois dans la construction de son habitat.

Le bois est un produit de développement durable, un puits de CO2. C’est une matière première dont la longévité n’est plus à prouver… les maisons à colombages des centres historiques ont plus de 5 siècles.

  • Le bois est un matériau qui a un meilleur comportement lors des séismes, que la solution parpaing/béton.

  • L’ossature bois a une meilleure tenue aux incendies. Le bois est certes combustible, mais correctement dimensionné, il offre une résistance à l’incendie comparable à d’autres matériaux de construction. La température qu’un bois résineux doit atteindre pour s’enflammer est de 250°C. Le bois ne brûle que de 4.2 cm/heure et la couche carbonisée forme une protection pour le cœur du bois. A l’issue d’un incendie, sous la surface carbonisée, le bois intact préserve sa capacité portante. Lors d’un incendie, le bois ne produit pas de fumées toxiques.

  • A tructure égale, le bois est un matériau jusqu'à 7 fois plus léger que le béton. Ce qui permet de fabriquer des panneaux manu portables, ce qui s’avère bien utile en chantier peu accessible comme la rénovation ou l’extension. Sa légèreté limite les fondations et permet d’ériger les ouvrages sur tous types de terrains (lot enclavé, exigu ou à forte déclivité).

  • Les matériaux sont choisis selon leurs qualités écologiques pour un environnement sain, un impact environnemental minimisé et un bon bilan CO2. L’aspect économique est également pris en compte.

  • L’isolation intérieure des murs est proposée en fibres de bois ou ouate de cellulose.

Construire en bois

Les atouts :

A l’heure des questionnements sur les coûts énergétiques des matériaux de construction, maîtres d’œuvre, prescripteurs, maîtres d’ouvrage, professionnels du bâtiment se tournent vers les solutions économiques et écologiques.
Le bois se situe en position de leader en confort acoustique et en performance thermique.
Confort acoustique, de part sa structure cellulaire et sa faible densité, le bois offre un grand confort acoustique à condition de respecter une conception technique qui renforce le pouvoir d’isolation du bois.
Une bonne isolation acoustique doit répondre à la réduction de deux types de bruit :

  • Les bruits de chocs (bruit de pas, de déplacements et chutes d’objet …) transmis à la fois par les planchers intermédiaires et indirectement par les parois verticales.

  • Les bruits aériens extérieurs propagés par les parois de séparations.

La juxtaposition des matériaux composant les murs extérieurs (plaques de bois-ciment, plaques de plâtre, pierres de parement..) de matériaux dits « ressort » (laine de bois et fibres isolantes ainsi qu’une attention portée aux jonctions paroi-plancher en garantissent la parfaite isolation.

 

Thermique d’hiver et thermique d’été

De par sa composition, le bois est un excellent isolant thermique naturel. Adapté à tous les climats, il isole mieux qu’une construction maçonnée à épaisseur égale. Par sa faible conductivité thermique, il évite la formation de ponts thermiques et supprime les effets de condensation. Toutefois, la garantie d’une isolation optimale passe par une bonne étanchéité à l’air assurée par un pare-vapeur sur l’ensemble de la surface intérieure du mur.
Par grande chaleur, la bonne conception de la maison est le meilleur moyen d’avoir une habitation confortable, même sans climatisation.


Quelques principes sont toutefois à respecter.

Tout d’abord, la lame d’air présente derrière le bardage participe au ralentissement de la montée de la température du mur, ainsi que l’isolant bois placé sur les murs côté extérieur qui servent de déphasage. Contrairement aux idées reçues, il faut limiter les ouvertures orientées à l’ouest et favoriser les grands vitrages plein sud avec des protections solaires.

 

Ossature bois : les grands principes

Le bois offre 5 grands principes constructifs :

 

1 - L’ossature bois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s’agit du système constructif le plus répandu car il présente de nombreux avantages :

  • Bonne adaptation à tout milieu et typologie d’ouvrage.

  • Grande flexibilité constructive

  • Fabrication en atelier

  • Bonne performance en isolation thermique

  • Prix compétitifs.

Principe de construction

Les murs à ossatures bois sont des parois dont les fonctions porteuses sont assurées par des éléments en bois. L’ossature est constituée principalement de montants (éléments verticaux) entre deux lisses (éléments horizontaux). Le contreventement est assuré par des panneaux dérivés du bois (panneaux de particules, type OSB, Agepan …), ceux-ci participent également à l’étanchéité à l’air. Sur cette structure est mis en place côté extérieur une étanchéité à l’eau (pare-pluie) et du côté intérieur une étanchéité à la vapeur d’eau (pare-vapeur) souvent mis en place par le plaquiste. Entre les montants de la structure est incorporée une isolation thermique et acoustique.

2 - Poteaux-poutres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est un système constructif moins répandu par sa mise en œuvre particulière.

  • Délai constructif plus important

  • Expression architecturale plus typée.

  • Prix plus élevé que l’ossature bois.

 

Principe de construction

Le système poteaux-poutres forme un système tridimensionnel qui peut se développer horizontalement ou verticalement. Les planchers et la toiture sont supportés par des poutres elles-mêmes supportées par des poteaux. Ce sont les poteaux qui transfèrent l’ensemble des charges aux fondations. Le squelette formé par les poteaux et les poutres peut être laissé apparent. Ce principe laisse une grande liberté de remplissage.

3 - Madriers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce  système constructif est limité à l’habitat non urbain. Il s’agit d’une technique ancienne qui séduit toujours.  Ses caractéristiques sont les suivantes :

  • Préfabrication et montage sur site.

  • Bon optimum d’ambiances thermiques et phoniques.

  • Expression architecturale typée.

  • Prix plus élevé que l’ossature bois.

 

Principe de construction :

 

Dans la construction par empilage, les madriers assurent les fonctions statiques et la définition des espaces. La définition des espaces est fortement contrainte par la longueur des bois et les modes d’assemblage. La rigidité des constructions par empilage est assurée par l’ensemble des murs porteurs. Elle repose sur le poids des éléments et les assemblages par entaille. La massivité du bois ainsi que ses caractéristiques thermo-hygrométriques permettent aux murs en madriers d’apporter une bonne réponse au confort thermique d’été. En région froide, afin d’améliorer l’isolation thermique, les murs en madriers sont généralement doublés d’une contre-cloison isolante. Aujourd’hui, avec la norme RT 2012, ce principe constructif est remis en cause.

4 - Colombage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce principe constructif est aujourd’hui réservé à la réhabilitation.

 

5 - Panneaux bois massif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Technique plus récente que les autres, qui bénéficient des avancées technologiques. Encore récente en France, en Allemagne et en Autriche cette technique a fait ses preuves.

Principe de construction

Les bois massifs reconstitués sont des éléments linéaires reconstitués par collage de lames de bois massif. Ces panneaux sont préfabriqués en atelier à l’aide de machines à commandes numériques qui permettent de tailler des pièces pouvant aller jusqu’à 16.5 m de longueur et 2.95 m de hauteur. Elle permet une isolation phonique et thermique de qualité, et de réaliser des maisons plus « compactes », qui peuvent répondre au standard de maison passive.

03 80 47 58 18

© 2019 by  CEM   SARL Charpente Escaliers Menuiserie 30 rue des Mardors 21560 COUTERNON  Tél : 03 80 47 58 18  email : contact@cem21.fr  

SIRET : 343 192 043 000 28 - RCS Dijon - SARL au capital de 100 000 euros - TVA : FR0234319204300028 - Qualibat RGE R-E57972